Quelques mots sur les européennes

Publié le par Erasme de Metz

Je vais me livrer à un exercice que je n'aime pas. Réagir à chaud. Mais j'en éprouve l'impérieux besoin ce soir.

2 leçons personnelles

60% d'abstention d'abord, bien sur. Un échec du politique. Ne mobiliser que 40% d'électeurs sur ce qui sera l'échelon qui assurera l'avenir de nos enfants; ce ne peut être qu'un échec et appelle la plus extrème humilité, chaque jour.
Une campagne qui une nouvelle fois sanctionne les stratégies de dénigrement de l'adversaire.
Première leçon
Il faut défendre des valeurs et des projets. En être fier et expliquer, écouter, expliquer ... Point.


Ceux qui suivent ce blog depuis 3 ans ou qui me connaissent, imaginent bien que les résultats de ce soir sont à la fois source de tristesse et de joie pour moi.
Tristesse pour tous ces militants et candidats socialistes qui ont "mouillé la chemise", qui y croient et se sont dépensés sans compter pour arriver à un résultat très décevant.
Tristesse car un réel effort avait été fait par le parti socialiste européen pour construire une plateforme commune.
Joie, car l'écologie politique en général, Daniel Cohn-Bendit et Eva Joly en particulier me sont particulièrement chers ... et  j'ai trois ans d'écrits et de commentaires disséminés sur le web pour ne pas être accusé de récupération opportuniste !


Deuxième leçon
L'écologie ce n'est pas juste un coup de peinture.  Ce sont les seuls idéaux neufs qui permettent de transformer notre société dans tous ses aspects: environnement, consommation, maitrise de la finance, maitrise de notre temps, partage équitable des ressources d'un monde qui ne peut suporter de croissance infinie. Cela ne doit pas être un paragraphe de plus dans un programme, c'est ce qui doit inspirer chaque ligne d'un programme...avec l'Europe, seul espace à la hauteur du monde actuel, avec la solidarité source d'efficacité à longt terme et de mieux vivre à court terme.


Des leçons personnelles, assez théoriques. et finalement assez péremptoires. J'y tiens malgré tout.

Publié dans Démocratie

Commenter cet article

Thomas 29/06/2009 21:56

Oui, tout à fait d'accord :)L'écologie pour rénover le système économique et social, le cadre étant l'Europe et le monde, la méthode étant l'approfondissement de la démocratie... Ca peut paraitre bâteau mais c'est les trois piliers à partir desquels on peut envisager tout le reste d'une façon neuve et fraiche...Enfin je crois lol

Noel 13/06/2009 22:01

"Quand le sage montre la lune, le sot regarde le doigt". Dominique Gros a inauguré deux ruches au parc de la Seille, ça c'est l'écologie de pacotille du P.S. Sait-il que les pesticides de Monsanto détruisent les abeilles du monde entier ? "Reconnaissons-lui le mérite au moins de l'avoir fait, n'est-ce pas l'intention qui compte ? D'autres ont de bonnes idées et font preuve d'initiatives, Metz est à la traine...Ce qui est dommage, à contrario, c'est qu'une fois de plus notre maire ne fait que copier ce qui se fait ailleurs : à Grenoble par exemple où il est allé prendre son inspiration pour les ruches mais là-bas c'est tout un projet didactique de sensibilisation des populations qui est proposé et pas seulement... 2 ruches.(Pour ceux que cela intéresses... j'en ai une dans mon jardin et j'avais proposé à M. Gros et à M. Darbois de signer la pétition mais ils ne m'ont pas répondu, ni l'un, ni l'autre, trop occupés sans doute !)

PhL 08/06/2009 22:02

Bonsoir Erasme,Merci pour ta contribution très intéressante.A chaud, mais passé le temps où on est trop triste pour s'exprimer, un "militant déçu" te fait quelques réflexions :Il va falloir réfléchir sur le "pourquoi on a perdu" mais le plus important est maintenant de "travailler" pour construire ce qu'on proposera, ce qu'on dira, ce qu'on fera et avec qui .... pour gagner ... la (les) prochaine(s) fois.Pour ma part, je pense qu'on avait beaucoup de bons ingrédients pour cette campagne et on n'a peut-être pas su les mélanger, les faire cuire et surtout les partager (Je viens d'écrire cela à un camarade dont c'est l'anniversaire demain )Et si seulement ce n'était qu'en France, on trouverait peut-être plus facilement les "solutions" ...A bientôt pour approfondir notamment ce que  tu as écrit hier ....PhL

jc 08/06/2009 20:27

"Quand le sage montre la lune, le sot regarde le doigt". Dominique Gros a inauguré deux ruches au parc de la Seille, ça c'est l'écologie de pacotille du P.S. Sait-il que les pesticides de Monsanto détruisent les abeilles du monde entier ? Aurélie Filippetti sur un nuage depuis plusieurs semaines tombe de haut. "Il ne faut pas vendre la peau de l'ours ..." Un tsunami dit-elle ? Non Aurélie, un tsunami c'est bien plus grave. Il a tué 230.000 personnes, c'était noël 2004.Que doit-il encore arriver au PS pour qu'il prenne enfin la vrai mesure du désastre ?Tant que cette petite fabrique de notables cherche à protéger son pré-carré et que ses membres se chamaillent et se savonnent les planches : Liebgott/Filippetti,  Ségo/Aubry et bien d'autres... à croire que l'ennemi est à l'intérieur du PS !Combien de candidats aux européennes sont des recalés du suffrage universel et des bannis de leur propre formation ?

did 08/06/2009 18:03

C'est vrai, n'oublions pas que l'écologie est un état d'esprit, mais le developpement durable paraît plus en rapport avec l'idée de progrès et de préservation de l'environnement.http://cons.ens.2012.over-blog.com/