Mardi 11 août 2 11 /08 /Août 21:37
Dans son édition du 7 juillet, le Républicain Lorrain a ouvert ses colonnes à un lecteur dénomé Philippe Ardin. Si c'est celui que je connais et qu'il passe par là, je le salue,même si .... même si, nous allons voir pourquoi.
Son courrier peste contre la volonté affirmée du maire de Metz, Dominique Gros, de vouloir densifier le tissus urbain (mettre plus de monde sur une même surface). Il y agite le spectre des "grands ensembles" des années 70 ... pour finir sur un panégiryque des villages-rue de notre région.
Deux remarques:
1) densifier ne veut pas dire nécessairement immeubles ... et justement le village-rue est un très bon exemple d'habitat dense dont sont très éloignées nos zones péri-urbaines (de mémoire les Pays-Bas sont un pays très très dense avec un taux d'immeubles assez faible - si quelqu'un peut me retrouver la source de cette information, merci)
2) densifier est un impératif pour au moins deux raisons: la diminution des consommations d'énergies ... et l'amélioration du pouvoir d'achat des populations des classes moyennes sur lesquelles l'étalement urbain fait peser le plus grand poids en terme de coût des déplacements par rapport aux revenus ... c'est donc un impératif écologique et social.

Pour aller plus loin, sur ce thème et bien d'autres, je vous conseille de lire le dernier Alternatives Economiques Poche initulé "la ville autrement".

Ou de lire, si vous tombez dessus, le magasine EcoLogik, "le magazine de l'architecture et de l'urbanisme éco-responsable": c'est un bel objet qui en plus vous fait découvrir des tas d'innovations qui se mettent en place de par le monde.
Par Erasme de Metz - Publié dans : Metz Utopie - Communauté : Communauté de l'opposition
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Retour à l'accueil

Recherche

 
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés