Pourquoi ?


Bienvenue
Vous êtes sur le blog Metz Utopie rédigé par Erasme de Metz

Pourquoi ce blog?

Il est né le 14 février 2006, un jour de Saint Valentin. Drôle de cadeau. Mais c'en était un.
L'idée, c'était de partager des expériences, de nombreuses lectures.
L'idée était d'en faire un lieu ouvert où l'on cherche à comprendre; c'était de permettre le débat; c'était un moyen de s'investir dans la vie de la cité tout en restant libre.

Le propos se veut de gauche, mais c'est à chacun de se faire une opinion.
De fil en aiguille, c'est devenu un outil d'investissement politique ... avec un certain succès. Alors c'est devenu plus compliqué.
Il faut qu'il retrouve sa raison d'être originelle ... partager en espérant que cela serve à quelqu'un.

Pourquoi Erasme de Metz?
On a tous quelques livres, quelques musiques ou quelques films importants dans la tête. De ceux qui vous changent. La biographie d'Erasme de Rotterdam par Stephan Zweig est de ceux-là.
Les leçons tirées de ce livre et de la vie d'Erasme de Rotterdam:
- Ne pas prendre pour argent comptant ce qui est dit ou écrit. Revenir aux sources, aux textes, aux informations d'origine. Se faire une opinion par soi même. La partager et accepter sa remise en cause;
- Défendre cette opinion, même si cela implique d'être  pris entre deux feux opposés, comme Erasme de Rotterdam entre le Pape et Martin Luther.
Soyons clair, il s'agit d'un objectif à ne pas oublier et à essayer de mettre en pratique. Il ne s'agit pas d'un brevet de courage auto-décerné ...

Pourquoi Metz Utopie?
Parce qu'un ami d'Erasme de Rotterdam était Thomas More, l'auteur d'Utopia.
Parce que Metz est notre ville.
Parce que ce blog essaie de trouver des pistes pour transformer les choses en partageant des informations ... et que si cela se veut pratique, il faut rester modeste et viser l'idéal pour que cela bouge ne serait-ce qu'un petit peu.
Parce que cela permet de faire un jeu de mots primaire (Metz Utopie - Mes Utopie).

Mais qui c'est Erasme de Metz finalement?
A force l'anonymat à disparu. Alors autant le dire, c'est Eric et Anne Fristch-Renard; monsieur et madame dans le civil.
En présentant nos excuses aux manes d'Erasme pour l'appropriation de son nom, et en remerciant Hans Holbein pour le portrait derrière lequel nous nous cachons.